Rivière vu des cieux



La rivière est à la terre
Ce que les rides sont à la peau,
Là où les salines forgent un cours
Aidées des maux qui prennent chaire,
En douceur se trace le lit d'eau,
Les gouttes à la flore font l'amour.

La rivière est à l'eau
Ce que le visage est à la larme,
Là où l'une passe pour s'en revenir
A la source, chutant tout le long,
L'autre poursuit sa route, son charme
Perdure jusqu'à toucher en mire
L'infini où se confondent les cieux...

Là s'arrête la comparaison...

Les larmes de joie du feu
Sacré de l'enfant, par passion
Peuvent se plonger dans la rivière,
Parcourir le lieu où les majestueux
Se nourrissent, se dressent, se plient
En hommage, là où moussent les pierres,
Où dans les remous bouillonne la vie,
Avant de s'en tourner vers le confluant,
Où se poursuivent les rebonds de leur Temps...


http://rickway.free.fr/galeriedart/Fev03/CecileVerhaeverfev.htm



© Pascal Lamachère
p.h.l.31@hotmail.fr

 

 



Envoyer cette page à un(e) ami(e)

Envoyer un poème pour parution

Mettre le poème du jour sur votre site

Archive poèmes du jour

 



© 2000 Bruce DeBoer


00033964
textes des auteurs protégés

 

 

 


Membre de ClickFR, Reseau francophone Paie-Par-Click

Hit-Parade Positionnement et Statistiques Gratuites

<Classement de sites - Inscrivez le vôtre! L'ABC du Gratuit...Pour trouver les meilleurs sites gratuit de l'Internet !!!

Planete-Virtuelle