Troubadours


Vous passez tous un à un,
Sans jamais voir ces vauriens,
D'un pas sûr et distant,
Sans laisser une pièce d'argent.

Jamais vous ne vous trompez,
A daigner les regarder,
Ces pauvres petits gueux,
Qui n'ont pour sentiment,
Que d'être miséreux,
Dans leur dénuement.

Ils font parti des petites gens,
Ils le disent souvent en riant,
Ils n'ont pour noblesse,
Que leur triste détresse.

Pourront-ils vous demander,
Un jour de les laisser,
Ecrire quelques vers,
Sans avoir un goût amer,
Des yeux embuées,
Comme pleins d'humidité.

Ils savent que vous vous moquez,
De ce qu'ils sont en réalité,
Mais il écriront pour toujours,
Qu'ils ne sont rien d'autre que des troubadours.



© Daiyanna
AngelHeart0900@yahoo.fr

 

 

Envoyer cette page à un(e) ami(e)

Envoyer un poème pour parution

Mettre le poème du jour sur votre site

Liste des sites qui ont mis le service gratuit en place

Archive poèmes du jour

 



© 2000 Bruce DeBoer


00033964
textes des auteurs protégés

 

 

 

Hit-Parade Classement de sites - Inscrivez le vôtre!

<Classement de sites - Inscrivez le vôtre! L'ABC du Gratuit...Pour trouver les meilleurs sites gratuit de l'Internet !!!

 

poème du jour coeur romantique (poèmes, poésie sous le signe du romantisme, de poètes du monde entier)